À vélo sous la pluie: comment vous protéger?

À vélo sous la pluie: comment vous protéger?

 

La Belgique compte 200 jours de pluie par an, vous vous êtes donc certainement déjà retrouvé sous la pluie à vélo. Voici comment braver les intempéries.

Petits crachins épisodiques, bruine légère ou "drache" nationale, vous ne pouvez pas échapper à la pluie en Belgique. Que vous utilisiez votre vélo pour une balade occasionnelle ou dans vos trajets de tous les jours, il est préférable de bien vous préparer aux intempéries.

 

Vérifiez la météo!

Si le bulletin météo de la veille a prédit une journée ensoleillée, il se peut que la pluie arrive malgré tout le jour même. Jetez un œil aux dernières prévisions avant votre trajet. De nombreux outils existent pour vous faciliter la vie. En voici quelques-uns:

  • Parmi les sites web favoris des cyclistes, Meteox.com vous tient informé des prévisions d'averses.
  • L’application officielle de l’Institut Royal de Météorologie, KMI-IRM (AndroidiOS), vous permet d’avoir la météo directement sur votre smartphone. Parmi ses avantages, les prévisions horaires par commune. Pratique pour planifier vos trajets! 
  • Buienalarm (Android - iOS): cette app fonctionne uniquement en néerlandais, mais elle est très pratique pour un cycliste. En effet, elle vous envoie une alerte sur votre smartphone lorsque vous risquez une averse dans la demi-heure, à l’endroit où vous vous trouvez.

 

Adaptez votre tenue

Si vous utilisez souvent votre vélo, il est intéressant d’investir dans un équipement imperméable. Vestes, capes ou encore pantalons de pluie: l’offre est assez diversifiée pour convenir à tous. Notre conseil: investissez dans un tissu respirant, histoire de ne pas arriver en nage à destination.

Pour aller plus loin: l’ASBL Pro-Velo a créé un petit guide d’achat de l'équipement de pluie pour vous aider. L’ASBL conseille entre autres de vous équiper avec:

  • Une veste qui descend sous la taille et recouvre les fesses
  • Une casquette imperméable pour pouvoir tourner la tête sans être bloqué par votre capuchon
  • Une cape pour protéger tout votre corps
  • Des couvre-chaussures imperméables
  • Un pantalon de pluie
  • Des accessoires pour protéger vos enfants: remorques avec bâches, ponchos…

Et si vous parlez néerlandais, l’ANWB a testé pour vous les imperméables pour cyclistes.

Quelques astuces supplémentaires:

  • Lorsque vous achetez un sac pour votre vélo, pensez à vous assurer qu'il soit imperméable. Il n’y a pas que vous qu’il faut protéger!
  • Pensez à acheter une bonne paire de gants pour vous protéger des petites pluies froides du printemps et de l’automne.

 

Équipez votre vélo

Tout d’abord, vérifiez que votre vélo possède des garde-boue et un garde-chaîne. Cela vous évitera de recevoir des projections. Vous pouvez ajouter plusieurs accessoires pratiques et bon marché à votre vélo:

  • Si vous stationnez votre vélo dehors, un couvre-selle vous évitera de vous asseoir sur une selle trempée.
  • Pensez à vous assurer que vos sacss pour vélo sont imperméables. Il n’y a pas que vous qu’il faut protéger!
  • Si vous voulez un look original, il existe des attaches spéciales pour ajouter un parapluie à votre vélo.
  • Vous pouvez également fixer une capote sur votre vélo: cette protection recouvrira votre corps et votre tête et vous permettra de rester bien au sec sans devoir enfiler de vêtements de pluie.

 

Pensez à votre sécurité

  • Lorsqu’il pleut, la visibilité des automobilistes diminue: allumez vos phares, portez des vêtements réfléchissants ou des couleurs voyantes et redoublez de prudence.
  • Les piétons et les autres cyclistes sont, eux aussi, beaucoup moins visibles: la vigilance reste donc de mise.
  • Lorsqu’il pleut, la route est plus glissante pour tout le monde et rallonge les distances de freinage. De plus, vos freins seront moins réactifs sur une roue mouillée. La conduite défensive (regard au loin pour anticiper les obstacles) est plus que jamais de rigueur.
  • N’oubliez pas non plus que certaines zones du revêtement routier deviennent glissantes avec la pluie: taches d’huile, marquages au sol, bouches d’égout, rails de tram…

Avec tous ces conseils, nous espérons que vous garderez votre bonne humeur. Et pourquoi ne pas en profiter pour chanter sous la pluie? Bonne route!

Ajouter un commentaire