trottinettes

Trottinettes électriques en libre-service: mode d'emploi

Les trottinettes électriques en libre partage se multiplient dans les grandes villes belges. Envie d'essayer? Rien de plus simple. Votre smartphone, une appli pour débloquer l'engin et... c'est parti! Voici un aperçu de l'offre.

C'est un véritable phénomène sociétal que les citadins vivent aujourd'hui avec l'apparition de ces trottinettes électriques en "free floating", c'est-à-dire non dépendantes d'une station fixe comme peuvent l'être les vélos. Invisibles voici deux ans encore, leur nombre ne cesse de croître avec l'apparition de nouveaux acteurs. C'est sans doute Bruxelles - capitale de l'Europe oblige - qui focalise toute l'attention avec ses 5 opérateurs, en attendant de nouvelles offres!

 

Comment ça marche?

Le principe est on ne peut plus simple et varie peu d'un opérateur à l'autre.

En bref:

  • Pour les emprunter, il faut être âgé d'au moins 18 ans.
  • Téléchargez une application sur votre smartphone (IOS ou Android) et enregistrez-vous, cela peut se faire au moment même où vous décidez d'utiliser une trottinette pour la première fois.
  • L'application vous permet de géolocaliser (GPS) un de ces engins
  • Débloquez la trottinette grâce à un code et/ou un QR.
  • Utilisez la trottinette en respectant les consignes.
  • À la fin de votre parcours, clôturez votre usage via l'application.
  • Laissez la trottinette sans qu'elle gêne ni la circulation ni les piétons sur les trottoirs.
  • Tarif: 1 euro pour débloquer l'engin et 0,15 € la minute d'utilisation.
  • La trottinette pèse 12-13 kg, supporte 100 kg et dispose d'une autonomie de 25 à 50 km selon le niveau de la charge.
  • Les trottinettes sont disponibles tous les jours de +/- 7 h à 22 h.
  • Elles sont récupérées la nuit pour être rechargées.

 

Les différents opérateurs en Belgique

L'intérêt croissant pour la mobilité alternative dans les les villes influence l'offre de trottinettes électriques. Celle-ci varie constamment, nous avons recensé les opérateurs actifs en Belgique actuellement.

 

  • LIME, le leader US

Présent à Bruxelles et à Anvers et Namur, la société d'origine américaine compte le plus gros contingent de trottinettes, soit plus de 1.200 engins.

 

  • Birds, le Californien qui fait son nid

Présent à Anvers, Birds était aussi actif à Bruxelles mais s'est retiré depuis quelques mois... Le nombre d'engins est plus restreint mais l'opérateur offre une grande souplesse d'utilisation puisque ses employés récupèrent des trottinettes même en dehors des villes concernées. Ce qui n'est pas permis avec les autres opérateurs.

 

  • Dott, opérateur et fabricant

Présente à Bruxelles, cette société franco-européenne se targue de fabriquer ses propres trottinettes "prévues pour un usage intensif".

 

L'offre est plus limitée mais la société belge est présente dans plusieurs villes du pays comme Anvers, Roulers et Liège... Bruxelles ne fait plus partie de l'offre mais chez Troty on nous assure que c'est temporaire, une question de semaines paraît-il.

 

  • Flash, aussi à la Côte belge et en Wallonie

Présent à Bruxelles, l'entreprise de mobilité basée à Berlin se développe également à la Côte belge, avec Ostende et Le Coq comme premières destinations, avant de conquérir le reste des plages pour l'été? Au sud du pays, Namur est la première ville où habitants et visiteurs peuvent désormais utiliser des trottinettes électriques. La start-up espère être opérationnelle dans 5 endroits différents en Wallonie d'ici l'été. A suivre…

 

  • Tier, le nouveau venu

D'origine allemande lui aussi, Tier opère à Bruxelles. L'opérateur propose des engins dotés de petites suspensions à l'avant qui permettent d'amortir les chocs des revêtements dégradés.

 

  • Axio, création d'un étudiant belge

C'est un jeune étudiant de Louvain La Neuve qui a lancé cette start-up proposant une cinquantaine de trottinettes dans la ville estudiantine.

 

 

La trottinette électrique est un tel succès dans les villes qu'elle est parfois décriée. C'est que ses usagers ne respectent pas toujours les règles de courtoisie et/ou le Code de la route. Pour rouler sans danger, lisez nos conseils de sécurité .