125 ans

Touring a 125 ans: 10 choses que vous ne saviez (sans doute) pas!

 

Touring existe depuis 125 ans. Notre magazine reprend un aperçu chronologique des principaux faits, évolutions et anecdotes de son histoire, dont ces 10 beaux accomplissements.

 

Une immersion dans les annales de Touring fait naviguer de surprise en surprise. La première, c'est que les objectifs définis par l'organisation en 1895 restent tout à fait actuels et pertinents aujourd’hui. 

125 ans passés à se préoccuper de l’usager donnent à coup sûr une belle liste de réalisations. Saviez-vous que Touring a joué un rôle prépondérant dans les 10 accomplissements suivants?


1. L’installation de pistes cyclables

Les pistes cyclables ne sont pas une nouveauté en 1895 mais, cette année-là, Touring met une solide pression sur le ministère des Travaux publics pour pousser l’installation de pistes pavées. Aujourd’hui encore, Touring monte régulièrement au créneau pour défendre la sécurité des cyclistes en général.


2. Le tourisme international

Fin du 19e siècle, des questions de douane rendent difficile le tourisme hors de nos frontières. Touring fait alors en sorte que le gouvernement abandonne les droits de douane pour les cyclistes, et l’organisation met ensuite tout en œuvre pour en faire de même pour les voitures. Les bases du tourisme international seront jetées avant le changement de siècle, même s’il faut attendre 1958 pour que les voitures puissent franchir une frontière dans les deux sens sans problème.


3. Les panneaux pour délimiter des communes

Juste à la fin du 19e siècle, Touring avance l’idée d’installer des panneaux indiquant le nom d’une commune aux limites de celle-ci. À l’époque, Touring se préoccupait aussi des distances indiquées sur les panneaux routiers, car leur précision laissait à désirer!


4. Un éclairage public aux endroits dangereux

Cela semble évident de nos jours mais, en 1901, un éclairage public aux endroits dangereux est un point essentiel à l’agenda de Touring. À partir de 1903, Touring place ses propres panneaux d’avertissement aux endroits dangereux.


5. La séparation des bandes de circulation pour les cyclistes et voitures

Non, ceci n’est pas une évolution récente mais bien un point défendu bec et ongles par Touring au début du 20e siècle. Le danger des pavés fait aussi débat à l’époque, et Touring met alors en garde contre les routes encombrées et la circulation rapide. Tout cela dès 1905.


6. La pression des prix du carburant

Peu après la Première Guerre mondiale, Touring s’entretient avec les plus grands fournisseurs de carburants, ce qui débouche sur un accord: c’est la fin de la hausse rapide des prix (2,5 francs/litre). Mieux encore, cela donne une baisse (1,7 franc/litre)! Saviez-vous par ailleurs qu’en 1925, Touring contrôlait toutes les pompes à essence en Belgique?


7. L’épandage de sable sur les routes glissantes

Les premiers patrouilleurs se mettent en route en 1948 avec un side-car et, outre les usagers en difficulté, ils se soucient aussi de l’état de nos routes. Ils ont ainsi toujours du sable avec eux, qu’ils épandent aux endroits glissants.


8. Dans les faits, Touring Mobilis a 70 ans

Dans la pratique, les patrouilleurs sont aussi idéalement placés pour partager des informations relatives au trafic avec les émetteurs radio nationaux de l’époque. C’est ainsi que sont apparus les flashs ‘infos trafic’ à la radio.


9. La préservation de la nature et des monuments

Saviez-vous que si la cascade de Coo est toujours là aujourd’hui, c'est grâce à Touring? Les abbayes d’Orval et de Villers-la-Ville ont aussi été sauvées du déclin par notre organisation. Il en va de même pour les ruines de Franchimont, les moulins de Silly, les dunes de La Panne et d’autres attractions touristiques.


10. L’environnement à l’agenda depuis 125 ans

À la naissance de Touring en 1895, on s’inquiète déjà pour l’environnement. En ces temps-là, les émissions de gaz ne sont pas le problème: on parle plutôt de ce que les chevaux laissent derrière eux dans les rues. Les journaux parlent alors d’une "intoxication" et d’un "danger pour la respiration". Déjà à l’époque, Touring avance des propositions pour y remédier. Et l'organisation continue sur sa lancée en l’an 2020, sur la route de la prochaine étape de son histoire.
 

Blog