Chiens en voiture: comment assurer leur sécurité?

Chiens en voiture: comment assurer leur sécurité?

Transporter votre chien en voiture n'est pas sans risque, tant pour votre toutou que pour les passagers. Le club de mobilité suisse TCS s’est penché sur la question. Voici ses conclusions.

 

Ouvrir la portière, faire monter le chien à bord, refermer la portière et se mettre au volant... des gestes que vous êtes des milliers à effectuer tous les jours. Mais attacher votre toutou d'amour? Peu y pensent et pourtant, c'est une question de vie et de mort, autant pour le chien que pour votre famille et vous. En effet, en cas de choc et/ou de freinage violent, l'animal non attaché sera exactement dans la même situation qu'un passager humain sans ceinture: il sera transformé en projectile.

Les lois de la physique sont formelles:  

  • Un choc à 50 km/h équivaut à une chute du troisième étage d'un immeuble.
  • L'énergie de l’impact augmente de manière  exponentielle avec la vitesse.
  • Concrètement, un corps de 19 kg à l'arrêt pèsera 1 tonne à 50 km/h

Bref, l'idéal est d'attacher ou d'enfermer votre animal de compagnie, pour le protéger mais aussi pour vous protéger!

C'est dans cette optique que le club de mobilité TCS (Touring Club Suisse) a procédé à un test lié au transport de chiens en voiture.

En tout, ce sont 19 produits qui ont été testés:

  • Six harnais
  • Deux cages à grille
  • Deux boxes en tissu
  • Sept boxes métalliques

Les experts du club ont évalué plusieurs critères pour ces moyens de retenue: la sécurité, évidemment, mais aussi le confort du chien, l'aisance de manipulation et enfin la facilité de nettoyage.

Chaque modèle a été testé avec des mannequins chiens lors de différents crash-test et essais sur piste.

 

Les harnais: à déconseiller!

Le moins que l'on puisse dire c'est que les harnais sont les grands perdants de ce test. Tous les 6 ont été recalés. Seuls deux ont résisté au choc et sont restés intacts, mais les sangles étaient trop longues. Le mannequin chien a donc percuté le conducteur malgré son attache.

 

Les caisses en métal: la meilleure solution

Elles offrent le meilleur degré de protection puisque les 7 modèles pris en considération ont recueilli la note "excellent" soit 5 étoiles ou "très recommandé", 4 étoiles. Le vainqueur, "Premium Kennel", du fabricant allemand Schmidt, s’arrime facilement sur la banquette arrière. Durant le crash-test, le mannequin-chien est resté dans la caisse et n’a pas subi de dommages. Les modèles "Pro 2 Large", de la marque 4pets et "Universal" de la marque Schmidt ont également décroché la mention "excellent".

 

Les caisses en plastique: pas idéales

Les deux caisses en plastique ont remporté de bonnes notations dans le domaine du nettoyage, de l’entretien et du confort pour le chien. En revanche, elles ne peuvent rivaliser avec leurs homologues métalliques en termes de sécurité. Ainsi, l'une des caisses a vu sa paroi arrière voler en éclats sous le poids du mannequin-chien. Pour le TCS, ces caisses en plastique doivent servir avant tout au transport par voies aériennes.

 

Les cages grillagées: à éviter

Certes, elles ménagent une bonne circulation d’air. Mais en cas de collision, elles présentent un risque de blessures élevé en raison des arêtes, des coins et autres zones acérées. Pour le TCS, ces modèles ne doivent pas être utilisés en voiture mais bien limités à un emploi domestique, par exemple pour accoutumer un chiot.

 

Les boxes pliables en tissu

Pour le TCS, ils sont peu appropriés à l'automobile.  Certes il y a une ceinture intégrée mais si cette dernière cède - ce qui est arrivé lors de ces tests - le tissu ne résiste pas à l'impact du chien.

 

En conclusion

Vous l'aurez compris, le minimum "absolu" concernant le transport d'animaux, de chiens en particulier, c'est de les attacher. Laissé libre sur la banquette arrière, votre chien se transformera en projectile potentiellement mortel en cas de choc violent. L’idéal sera d'opter pour les caisses en métal, même si ce sont les dispositifs les plus onéreux et les plus encombrants. Votre sécurité et celles de vos passagers – à deux comme à quatre pattes - en dépendent.