Touring club - 60 ans

L'assistance voyage de Touring fête ses 60 ans

 

1958 fut une année exceptionnelle: l’Expo 58 à Bruxelles accueillait plus de 42 millions de visiteurs! De son côté, Touring lance une première mondiale: Touring Assistance. Un peu d’histoire...

Dix ans après la création de Touring Secours, Touring Club présente Touring Assistance en 1958. Une modification de la loi sur les douanes et accises permet enfin la libre circulation de véhicules dans et hors du pays. Toutefois, ouvrir les frontières équivaut à de nouveaux risques. Touring Club, riche de dix ans d’expérience en matière d’assistance en Belgique, y voit de nouvelles opportunités.

 

Le livret dépannage

Pour faire face aux problèmes à l’étranger, il crée le “livret dépannage”, une primeur mondiale en 1958. Ce livret était constitué de bons détachables qui pouvaient être échangés à l’étranger contre des services spécifiques. 

Bien pensé, ce livret était constitué de suffisamment de bons pour un rapatriement, le paiement de frais de douane, une assistance juridique et technique. 

Plus tard, d’autres bons furent ajoutés pour, entre autres, un transport aérien, une assistance médicale et des frais afférant aux personnes, des frais de remorquage, l’envoi de pièces détachées et même un conducteur de remplacement au cas où le conducteur habituel n’était pas en état de faire la route du retour. 

 

Une équipe médicale d’urgence

La clé du succès incontournable de Touring Assistance est sans aucun doute la mise en place d’un réseau mondial d’assistance en urgence 24/7. Le maillon crucial au sein de ce réseau est l’équipe médicale interne – qui opère en tout temps au départ de Bruxelles et qui est en mesure de déployer une équipe d’urgence. En parallèle, le service de ticketing interne se charge du rapatriement. 

Depuis plus de 20 ans, Véronique fait partie des nombreux collaborateurs multilingues mettant leur expérience au service de la cellule médicale de Touring.

 

Pourquoi une assistance à l’étranger?

L’utilité d’une assurance assistance est bien connue. Pourtant, 39 % des Belges partiront bientôt en vacances sans aucune couverture d’assurance (ni médicale, ni assistance dépannage, selon notre enquête annuelle). Pourtant, avoir une assistance n’est pas cher payé comparé aux frais potentiels que peuvent engendrer des problèmes qui surviennent à l’étranger. Les dégâts matériels tout comme une interruption de la mobilité sont ennuyeux, mais les problèmes d’ordre médical sont bien plus graves. 

Quid si vous devez vous faire rapatrier? Et comment gérer les coûts exorbitants d’une hospitalisation à l’étranger? Besoin de preuves? Pas encore convaincu? Lisez les anecdotes qui suivent.

 

Vol direct des toilettes vers le talus

Un homme téléphone des Pyrénées. Il a pris un virage trop serré et la porte de son mobilhome s’est ouverte avec fracas… Madame étant aux toilettes à cet instant précis, elle se fait littéralement éjecter par la porte et… se retrouve sur le talus. Les conducteurs qui suivent le mobilhome sont témoins de la situation, font immédiatement arrêter le conducteur et expliquent ce qui vient de se passer. 

Les services de secours sont avertis et madame est emmenée à l’hôpital. Verdict: quelques côtes cassées, fracture du coccyx et plusieurs contusions. Quelques jours plus tard, Touring se chargera du rapatriement en ambulance. 

 

Une jambe sauvée grâce au contrat assistance

Accident grave près de Torun au nord de la Pologne. L’épouse de la victime contacte Touring, en panique: son mari est sur le point de se faire amputer une jambe sur place. Après concertation au sein de notre équipe médicale locale, il est hors de question de transporter la victime en ambulance car le risque d’embolie est trop élevé. Il n’y a qu’un minuscule aéroport dans les environs et Touring décide donc d’affecter un petit avion pour organiser le rapatriement. 

Arrivés sur place, il est clair que l’équipe médicale locale est inadéquate et que le rapatriement immédiat est la seule option possible. La victime a versé des larmes de soulagement quand il a appris que lui et son épouse seraient rapatriés en avion. Sa jambe a pu être sauvée en Belgique. Que se serait-il passé s’ils n’avaient pas contracté une assistance…

 

Retour illico à la maison pour une transplantation rénale 

En pleine nuit, un client nous appelle de Suisse. Il est sur liste d’attente pour une transplantation rénale et doit être en Belgique endéans des six heures. Il se trouve à environ 150 km de Genève. Il n’y a pas de vol régulier de nuit et trouver un pilote n’est pas une mince affaire. Touring met tout en œuvre et réussit le défi. Cinq heures après son appel, le patient subit sa transplantation rénale à Erasme. Chez Touring, tout est possible, même un rapatriement d’urgence pour une transplantation aiguë. 

 

Prise en charge en hélicoptère dans l’Himalaya

Un appel d’un guide touristique au Népal. Un groupe de vacanciers est en randonnée dans l’Himalaya. Un des participants souffre du mal d’altitude et doit être évacué d’urgence. Le correspondant Touring au Népal fait le nécessaire. La victime est prise en charge en hélicoptère et est emmenée à l’hôpital dans la vallée. Une semaine plus tard il pourra rentrer avec ses compagnons de voyage à la maison.

 

Envoi de médicaments à Nairobi 

Appel d’un homme qui se trouve à Nairobi: son épouse souffre d’une maladie du foie et elle a oublié ses médicaments à la maison. Touring se renseigne d’abord pour savoir si ce médicament est disponible sur place. Ce n’est pas le cas, il faut donc le leur faire parvenir. En attendant, madame est en observation à l’hôpital. Un membre de la famille dépose le médicament chez Touring qui se charge de l'envoyer par DHL à Nairobi. À peine un jour et demi plus tard, le couple a pu poursuivre ses vacances. 

 

Fracture à la jambe, le conjoint n’a pas de permis de conduire, envoi d’un chauffeur 

Un client, son épouse et leurs enfants sont en vacances en voiture en Espagne. Monsieur fait une chute, se casse la jambe et ne sait pas conduire. Malheureusement son épouse n’a pas de permis de conduire. Son époux est rapatrié en avion au départ de Barcelone et Touring envoie un chauffeur qui effectue le retour du reste de la famille dans la voiture du client. 

 

Mauvais plan: un plongeon dans une piscine vide 

Une dame nous appelle: "Nous sommes arrivés tard hier soir à notre maison de vacances dans le sud de la France. Mon mari a voulu piquer une tête dans la piscine. Mais la piscine était vide…" Résultat: plusieurs dents de cassées, fracture de l’épaule, contusions des vertèbres, etc. Après un séjour de quelques jours à l’hôpital, il sera rapatrié par vol régulier accompagné de son épouse et d’un infirmier. La voiture est rapatriée par transport groupé. 

 

Une note d’hôpital de 156.000 euros

Appel des Etats-Unis: "Mon mari est victime d’une crise cardiaque et se trouve aux soins intensifs." Le correspondant Touring découvre que le tarif hospitalier par jour coûtera 5.600 euros (en 2018 le coût est supérieur à 10.000 euros) et que le patient devra y rester 4 semaines. Les frais hospitaliers s’élèvent donc à plus de 156.000 euros et c’est sans compter les frais de rapatriement du couple. Sans l’intervention de Touring, ça aurait été une catastrophe financière pour ces personnes.

Ajouter un commentaire

Blog