confiance au volant

4 astuces qui vont booster votre confiance au volant!

Les chiffres sont féroces: dans 90 % des cas d'accidents, c'est l'automobiliste qui est en cause, bien avant les défauts techniques de la voiture ou de l'infrastructure routière. Autant de raisons pour améliorer vos performances au volant.

L'automne est une période compliquée sur les routes avec, notamment, une hausse sensible des accidents de la route. Les explications sont nombreuses et finalement assez compréhensibles pour nous tous, automobilistes. Sauf que nous avons tendance à nous dire: "cela n'arrive qu'aux autres", "je suis prudent" ou encore "j'ai de l'expérience"… C'est sans doute vrai, mais qui peut se targuer d'être sans faille? Voici quelques conseils et astuces pour améliorer votre manière de conduire. De petites choses toutes simples qui vous permettront d'encore vous améliorer.

 

   1. Déshabillez-vous avant de conduire!

Voici un conseil pour e moins étonnant… et qui ne l'est pourtant pas! L'automne et l'hiver, nous sortons couverts. Plus il fait froid, plus les couches s'accumulent. Une grosse veste, une écharpe, un bonnet. Des gants? Parfaits pour affronter les assauts du climat, zéro pour la sécurité au volant. Bref, dès que vous le pouvez, surtout s'il s'agit d'effectuer un long parcours, enlevez ces vêtements qui pourraient gêner vos manœuvres. C'est d'autant plus important pour respecter le point suivant…

 

   2. Une position de conduite parfaite

Chaque manœuvre présente un risque potentiel de perte de contrôle du véhicule. Pour améliorer la situation, rien de tel que d'optimiser sa position de conduite. De façon générale, les défauts de l'automobiliste "lambda" sont toujours les mêmes:

  • Buste trop éloigné du volant
  • Bras trop tendus
  • Siège trop incliné
  • Mains mal placées sur le volant
  • Pied gauche à plat sur le plancher

 

Pour améliorer les choses, essayez ceci:

  • Dossier de siège proche de la verticale
  • Bassin bien calé au fond du siège, enfoncez la pédale d'embrayage sans devoir tendre la pointe du pied
  • Epaules contre le dossier du siège, tendez et déposez le bras au-dessus du volant, c'est votre poignet qui doit reposer dessus, vous êtes alors à la "bonne longueur".
  • Les mains sont à "9 h 15 ou à 10 h 10" de part et d'autre du volant
  • En route, lorsque vous n'effectuez pas de manœuvres, le pied gauche doit toujours être sur le repose-pied, c'est prévu pour ça et cela renforce la liaison entre votre bassin calé au fond du siège. Vous ferez littéralement corps avec votre véhicule!

 

   3. La vue, vos yeux, votre assurance-vie

Comme nous le précisions déjà dans un récent article, la vue donne 90 % des informations nécessaires à la conduite. Si vous avez le moindre doute quant à votre condition, une visite chez un ophtalmologiste ou, à défaut, un opticien, vous permettra de corriger les éventuelles défaillances.

 

La vue c'est aussi le regard sur la route et là aussi c'est un point fondamental de la conduite automobile! Voici quelques conseils:

  • Regardez loin et, dans une circulation dense, jamais le seul arrière du véhicule qui vous précède, anticipez le freinage des autres en visant le plus loin possible.
  • Fixer l'endroit où vous voulez aller, la "sortie". Jamais l'obstacle qui se présente à vous!
  • Avant d'aborder un virage, cherchez sa sortie et visez-la, vos bras suivront naturellement le mouvement
  • Tournez votre tête quand vous fixez la sortie du virage, pas seulement vos yeux. En tournant votre tête vous ordonnez à votre cerveau de suivre cette direction!

 

   4. Un stage de conduite, à tout âge

Bien sûr, un stage de conduite "défensive ou préventive" devrait être effectué par tous les jeunes automobilistes après l'obtention de leur permis de conduire. C'est à ce moment-là, sans le vécu et l'expérience, que nous sommes le plus aptes à évoluer. Un peu comme pour le ski ou le tennis: c'est compliqué de modifier ses vieilles habitudes!

 

Néanmoins, quel que soit votre âge, n'hésitez pas à vous inscrire à l'un des nombreux stages proposés dans notre pays. Pour une centaine d'euros, quelques notions de base et des exercices pratiques sur un terrain fermé vous permettront de voir de quoi est capable une voiture moderne. Mais aussi de prendre conscience de vos lacunes.

 

Alors, certes vous ne deviendrez pas pilote professionnel en une (demi) journée, mais cela devrait au moins vous conscientiser aux dangers des routes automnales et hivernales.

 

Ajouter un commentaire